top of page

Notre éthique

Le bien-être des chiens doit être la première priorité.

Dans le domaine du traîneau, deux questions-clés en

disent beaucoup de la place que vous choisissez.

1. Que font les chiens pendant l'été ?

Athos et Hermès, deux jeunes chiens,

sont de grands amis. Ils sont installés

à côté pour avoir toujours un copain

avec qui jouer.

En hiver, leur programme est clair : ils courent entre une et quatre fois par jour.

Toutes les compagnies de traîneau à chiens font face aux mêmes enjeux : un chien a besoin de soins, d'exercice et de stimulation toute l'année, pas seulement quand il travaille. C'est important de respecter leurs périodes de repos, mais aussi de jeu et de sociabilisation.

​Cet aspect de la gestion de la meute est essentiel. Chez nous, nous avons fait le choix de bâtir des enclos spécifiquement dédiés à la mise en liberté régulière de nos chiens par groupes de six à dix (selon les caractères et les niveaux d'énergie). L'enclos est aménagé avec des reliefs et des objets leur permettant de jouer et de varier leur exercice physique.

Des toiles sont installées pour fournir de l'ombre les journées très ensoleillées. Ils ont également une petite pataugeoire en plastique pour se rafraîchir les pattes (et dans laquelle ils insistent pour boire malgré les chaudières d'eau à leur disposition !).

Scar et Ringo explorent en reniflant pendant que Roméo prend une petite pause boisson !

Nous souhaitons construire le plus d'enclos de ce type possible pour assurer à tous les chiens des moments de liberté, de jeu, mais également de sociabilisation avec tous les membres de la meute.

Cependant, nous tenons à préciser que même lorsqu'ils sont à leurs niches, leur longueur d'attache leur permet de jouer avec leur voisin et de courir. La mise en liberté est donc très importante, mais elle n'est pas leur seule source d'interaction et d'exercice physique.

2. Que deviennent les chiens qui ne travaillent pas (ou qui ne travaillent plus) ?

Il y a des chiens qui ne courent pas, qui ne courent plus ou qui n'ont même jamais couru. Cela arrive pour toutes sortes de raisons : problème de santé (épilepsie ou dysplasie, par exemple), désintérêt pour le traîneau, fin de carrière.

Dans tous ces cas de figures, la suite de leur vie est une question importante. Nous privilégions toujours l'adoption pour tous nos chiens réformés. Cela arrive souvent qu'un employé ou un guide décide de le prendre comme chien de maison. Notre beau Guizmo ci-contre est un grand fainéant : tirer le traîneau, très peu pour lui ! Il est devenu un chien de maison et il continue à rendre visite tous les jours à ses amis de la meute.

L'adoption est également la meilleure option pour plusieurs de nos chiots.

En 2023-2024, 5 chiens adultes et 2 chiots ont été adoptés.

Nous profitons de cette occasion pour remercier chaleureusement toutes les familles et les personnes qui ont accueilli leurs nouveaux compagnons.

Guizmo le fainéant
bottom of page